J'ai testé pour vous

Petit partage d'expériences de geek


Leave a comment

Que faut-il choisir : un laptop et une tablette ? Lenovo Yoga à la rescousse !

Laptop ou tablette ?

Voici une petite histoire classique : il y a quelques mois, on me demande conseil pour l’achat d’un nouvel ordinateur. D’un côté, le fils pousse ses parents pour l’achat d’un iPad. Il lui faut *absolument* une tablette dit-il et avec cela il pourra tout faire et “l’iPad s’est mieux que tout”. La maman par contre se demande si ce genre d’appareil pourrait également servir pour les devoirs et leçons du fiston, pour son propre mail, pour l’e-Banking etc. La maman me donne également son budget, et ne peut se permettre d’acheter 2 systèmes. Vu les besoins bureautique (genre Word/Excel/Powerpoint ou leur équivalents OpenSource tel OpenOffice) et le désir de séparer des profils d’utilisateurs différents, je conseille fortement un laptop. Les mois passent sans nouvelles, pour finalement entendre la maman se plaindre car le prof de maths de son fils impose l’exécution de devoirs postés sur un site web, à downloader et à remplir par l’enfant avant renvoi vers le prof. Qu’avait-elle acheté ? Un iPad. Pour faire plaisir à son fils. Et là voilà partie en guerre contre le prof de math, combat malheureusement perdu d’avance. Si l’on peut bien évidement discuter sur le fait qu’une école impose l’utilisation de l’outil informatique à la maison sans se soucier si les élèves sont équipés et sans fournir d’alternatives (comme par exemple une salle informatique ouverte après la fin des cours), cette maman était prévenue. Quelques semaines plus tard, la mort dans l’âme (ou plutôt dans le portefeuille), la voici en train d’acheter le laptop recommandé des mois auparavant.

Certains objecteront qu’il existe maintenant des claviers et souris pour tablettes, qu’ils viennent comme accessoires à acheter séparément ou livrés en standard avec une tablette. L’Asus Transformer Pad (TF701) par exemple vient en standard avec un clavier fort agréable, incluant de plus une batterie permettant une utilisation quasi doublée ainsi que divers connecteurs très utiles (USB 3.0, SD Card).

Tablette Asus TF701T (Transformer Pad)

Tablette Asus TF701T (Transformer Pad)

Toutefois je me vois très mal rédiger un document type word/xls/powerpoint sur un tel appareil, sans compter les petits surprises de reformatage et autres joyeusetés du domaine de la “compatibilité” entre une suite bureautique sur un “vrai” PC/Mac et sur une tablette. Si la consultation de documents est en général facile, la production de documents n’est pas l’apanage des tablettes. Il y a aussi les tablettes de type Microsoft Surface 2 et Surface 2 Pro, qui semble sans doute à ce jour la plus belle extension d’une tablette vers des activités plus communément faites sur un portable ou laptop, mais vous ne m’aurez pas à taper un devoir de 5 pages sur leur clavier.

Et si on pouvait avoir les deux en un ?

C’est ici que le Lenovo Yoga peut s’avérer un excellent compromis entre le monde des laptops et celui des tablettes. J’ai récemment acquis un Lenovo Yoga 11S en bénéficiant de la période des soldes de début d’année. Acquis pour la somme de 790€ (vous pourrez le trouver moins cher sur priceminister et autres), le Lenovo Yoga 11S se présente comme un ultra portable relativement courant bien qu’aux options bien nourries

  • Ecran : 11,6″ HD 16:9 (1 366 x 768) multimode avec dalle large IPS
  • OS : Windows 8/8.1
  • CPU : Intel Core I5-4210Y
  • Mémoire : 4Gb (jusqu’à un max de 8GB)
  • Disque dur : 128MB en SSD (256 également disponible)
  • Réseaux : Wifi b/g/n, Bluetooth 4.0
  • Connectiques : 1x USB 2.0, 1 x USB 3.0, lecteur multicarte 2-en-1 (SD, MMC), écouteurs, micro, sortie HDMI
  • Webcam 720p

L’intérêt de la série Yoga est que l’ultraportable peut être utilisé dans 4 configurations différentes :

  1. Mode laptop traditionnel
  2. Mode “tente”
  3. Mode “stand” ou “support”
  4. Mode tablette

Le Yoga étant muni d’un accéléromètre, l’écran sera, comme sur une tablette, toujours correctement présenté à son utilisateur quelle que soit la configuration choisie.

Lenovo Yoga 11S en mode tente

Lenovo Yoga 11S en mode tente

Lenovo Yoga 11S en mode "stand"

Lenovo Yoga 11S en mode “stand”

Lenovo Yago 11S en mode tablette

Lenovo Yago 11S en mode tablette

Quel que soit le mode choisi, tant l’environnent Windows 8 standard que l’environnement “Metro” (ou “Modern Apps”) sont utilisables. Le mode stand sera plutôt utile en réunion pour facilement partager son écran avec les participants, alors que les modes tente et tablette seront préférés pour la consommation de média (films, photos, …) ou des applications Métro. J’ai réellement re-découvert l’environnement Métro (ou “Modern UI” ou encore “Windows 8 RT – Microsoft lui-même ne semble toujours pas trop savoir comment appeler cela) grâce au Yoga 11S, alors que je l’avais déjà depuis belle lurette sur mon PC Desktop Tout-en-un tacticle, mais ne le trouvais pas pratique à utiliser.

A l’usage, ce petit portable mérite vraiment très fort son appellation d’Ultra portable, même si l’appareil reste cantonné dans notre salon. On a vite faite de commencer à s’asseoir au bureau et en court d’utilisation, de débrancher l’alimentation au secteur, de replier l’appareil en mode tablette et de continuer à l’utiliser dans la divan. En mode stand ou tente, il passera rapidement à la cuisine afin de suivre les recettes de l’excellente app Métro “Cuisines et Vins” de Microsoft. Les enfants le mettrons rapidement en mode “tente” pour regarder un film en utilisant XBMC. Avec un écran de 11,6 pouces pour un poids de 1,35kg, il trouvera également facilement sa place dans le sac d’un étudiant ou du business man désirant voyager léger. Le Yoga fonctionnera sur batterie pour un bon 4 heures avant de crier “aaaargh”.

Il est à noter que lorsque l’appareil est basculé en mode tablette, les réglages DPTF (Dynamic Platform and Thermal Framework) du BIOS vont ralentir la cadence du CPU afin d’éviter tout surchauffement de la machine. Malheureusement ceci est assez perceptible, surtout si vous jouez sur la tablette (genre Asphalt 8 et autres). Il est possible de couper ce système DPTF dans le BIOS, mais dans ce cas l’utilisateur veillera à surveiller sa machine et à éviter lui-même la surchauffe.

J’ai toujours une tablette, mais…

J’ai toujours une tablette Android (Asus TF701T) chez moi et ne pense pas m’en séparer avant un petit moment. En effet, le Yoga 11S ne peut encore rivaliser avec celle-ci pour les raisons suivantes :

  • Autonomie : 4-4h30 avec le Yoga contre jusqu’à 17h sur l’Asus en utilisant la batterie du clavier
  • Applications : peu d’applications “Modern UI” sous Windows 8 comparé au Google Play Store pour Android
  • Encombrement : l’Asus TF701T sans son clavier reste plus légère à emporter que le Yoga 11S

Toutefois la question est plutôt : si je n’avais pas déjà une tablette, en achèterais-je une si je n’avais que la Yoga 11S : la réponse est non. Je suis même convaincu de la supériorité de ce système comparé aux hybrides Windows+Android (laptop sous windows quand l’écran est connecté au clavier et tablette Android quand le clavier est déconnecté) dont la partie Android sera toujours à la traîne (mise à jour vers Android 4.3, 4.4 etc). Quant à mon point de vue concernant le nombre d’apps “Métro” disponibles, cela fait 5 ans que j’ai adopté Android donc mon point de départ est différent.

Pour ceux qui hésitent aujourd’hui entre une tablette et un laptop, je recommande très fortement de considérer cette alternative. Si d’aucun trouvait l’écran un peu petit, sachez que la Yoga existe également en format 13.3 pouces

Advertisements


2 Comments

Test du stick Android MK802 IIIS

Je vous avais parlé dans mon article sur les Smart TVs de la possibilité d’utiliser un stick Android pour transformer votre “vieille TV” en TV intelligente et connectée. Pour faire suite à cet article, je vous relate ici mon expérience avec le stick Android Rikomagic MK802  IIIS.

La bestiole

Stick Android "Rikomagic MK802 IIIS"

Stick Android “Rikomagic MK802 IIIS”

Comme vous pouvez le voir sur la photo ci-dessus, cet appareil ressemble fort à une clé mémoire USB. A la place du connecteur USB, vous trouverez un connecteur HDMI. Ce stick doit donc se connecter impérativement à une TV ou moniteur disposant d’une telle connexion. Il est inutilisable sans écran. Il serait utile également que votre TV ou moniteur dispose d’un port USB libre, ceci pour alimenter le MK802 IIIS. Si tel n’est pas le cas, un adaptateur secteur sera utile.

Côté spécifications, le MK802 IIIS tourne Android 4.1, dispose d’un 1GB de RAM et 8 GB de stockage (qui peut être étendu avec une petite carte micro SD) et est motorisé par un CPU Rockchip RK3066 (Cortex A9) cadencé à 1.6GHz. Wifi et bluetooth font partie du lot. On trouve 2 connecteurs USB sur le IIIS : 1 micro USB pour son alimentation, et un USB (taille normale) en mode host, qui vous permet d’y connecter divers périphériques USB tels que clavier, webcam, etc.

Il est a noter que le 802 IIIS n’a ni micro ni sortie audio. Le signal audio sortira donc via la fiche HDMI. Autre option : faire du streaming audio via bluetooth, entre le Rikomagic et un récepteur bluetooth audio par exemple connecté à votre chaine hifi.

Fait important : vous pourrez bénéficier de la présence du Google Play Store, ce qui vous permettra d’installer de très nombreuses applications sans prise de tête.

J’utilise un petit clavier iPassPort, dont l’émetteur/récepteur radio se branche simplement sur le port USB du Rikomagic. Ce clavier est parfaitement reconnu en tant que clavier (encore heureux…) ET souris, ce qui en fait un petit compagnon idéal et peu cher.

Première impression

Pas trop déçu… On branche et paf ça marche. C’est un bon début, non ? Le boot est assez rapide, et on se retrouve devant un home screen assez brut, càd que Rikomagic n’a pas mis beaucoup d’énergie – même aucune du tout – pour développer une de ces fameuses surcouches telles HTC Sense ou Samsung Touchwiz sur smartphones Android. A vous à customiser et ajouter ce que vous voulez, et fort heureusement le Google Play Store est supporté et préinstallé. Pour installer rapidement un paquet d’applications, je préfère personnellement ouvrir un browser sur play.google.com sur une autre machine et installer les applis à partir de là, en choisissant à chaque fois le Rikomagic comme cible d’installation.

Étonnement Youtube n’est pas préinstallé, ni d’autres apps de Google genre Maps, Docs, Earth, etc. Vous pourrez le faire cependant à partir du Play Store.

Rikomagic ne fournit pas beaucoup d’applis maison avec le 802 IIIS :

  • Explorer : un explorateur de fichiers, simple mais très vite remplaçable
  • ApkInstaller : pour installer manuellement des applis en format APK. Mwouais, bof, pas vraiment utile
  • eHomeMediaCenter : une petit appli pour transformer votre MK802 IIIS en media server (DLNA/UPnP) ou en media client (pour se connecter à un serveur DLNA/UPnP)

A noter qu’il existe une app Rikomagic dans le Play Store appelée “MK802III Remote Client”, et qui peut servir de touchpad et clavier à distance pour le MK802 IIIS. Pas mal foutu du tout, et pratique si dans un premier temps vous n’avez pas de petit clavier tels que le iJazzPort.

Il est très agréable de surfer sur le web, facebook, twitter etc sur ma TV avec ce stick. Nettement plus agréable qu’avec les fonctions “équivalentes” de ma SmartTV. L’expérience Android y fait pour beaucoup (je retrouve ce que j’ai sur mon Smartphone et ma tablette), et ce petit clavier/souris iPassPort se prend vite en main. J’ai vite fait de rajouter Spotify, Tune In Radio et une série d’autre consommateurs de médias divers.

Taper ses mails ou du texte n’est pas trop un soucis si vous avez un petit clavier genre iJazzPort. Vous n’allez pas taper un roman, mais pour répondre à son mail, mettre son status à jour sur Facebook et faire des recherches sur le web c’est juste parfait.

Petit tour du côté des jeux : si installer Angry Birds, Dead Nation etc n’est pas un problème, y jouer…. c’est autre chose ! Tous ces jeux sont bien entendu développés pour être jouer sur un écran tactile, et voilà que je me retrouve avec mon “air mouse” dans les mains. Après un score de tapette totalement ridicule sur Angry Bird, je tente d’autres jeux mais non, franchement, c’est pas trop fait pour ça, ce stick. Reste l’idée que je pourrais y connecter un des manettes de ma PS3, mais après avoir testé 3 programmes différents et passé 45 minutes à sauter d’une page de forum Rikomagic à l’autre, j’abandonne. Ce n’est manifestement pas impossible à faire, mais si ce n’est pas plug and play ça n’a aucun intérêt.

Deuxième impression

C’est en général celle qui fait un peu plus mal… et c’est le cas ici. Quelques petits et gros défauts que j’ai pu observer :

  • Vous installez un autre “home” pour Android genre Chameleon Launcher ou Nova Launcher. ça marche très bien, mais à chaque reboot il faut cliquer sur un petit menu pour dire quel home on souhaite utiliser, même si l’on a demandé au système de conserver les préférences. Sur un smartphone ou tablette, pas de soucis équivalent
  • Les mises à jour : pénible ! Si vous vous attendez à des mises à jour du Rikomagic MK802 IIIS en “OTA” (over the air, ça a dire via le réseau), vous allez être déçu. Il faut aller sur le site de Rikomagic, downloader sur un PC le firmware mis à jour et utiliser tous vos dons d’acrobate et de patience pour effectuer les manœuvres de connexion.
  • le taux de transfer en wifi est pathétique, et est principalement du à une erreur de design. Regarder un clip sur youtube ou un film en streaming est vraiment pénible. L’antenne est trop petite, et placée juste à côté de la fiche USB dans laquelle vous mettrez le petit dongle radio de votre clavier/souris. Les 2 étant en 2.4Ghz et étant trop proches l’un de l’autre, paf ça merde et ça s’interfère. La solution simple consiste à prendre une rallonge USB pour éloigner l’émetteur radio de votre clavier/souris du boitier du MK802 IIIS. La solution plus compliquée vise à ouvrir le MK802 pour y trifouiller l’antenne. Il y a pas mal d’articles sur le net couvrant ceci.
  • J’ai abandonné pour connecter mon joystick… Sans doute une solution “tout en un” genre Gamestick ou Archos TV Connect est un meilleur gage pour avoir un joystick et pouvoir jouer sur une console Android, voir la console Ouya. Des gens voudront vous faire croire à tout prix qu’il est possible de jouer en utilisant l’appli “Remote Client” sur votre smartphone et tablette. Mwouais. Des adeptes de la méthode Coué à mon humble avis.

Conclusions

Vu son prix fort limité (62 pounds en version 8 GB et bluetooth), le Rikomagic MK802 IIIS reste une bonne alternative bas prix pour transformer sa TV en “smart TV”. Une fois résolus les problèmes de portée wifi (voir plus haut), le système marche bien. Vu sa taille, il se glisse facilement dans un (petit) sac ou dans la valise et s’emporte donc en vacances. Si votre lieu de villégiature dispose d’une TV avec un port HDMI, vous voilà reconnecté sur grand écran. Très pratique  : charger à l’avance des films pour les enfants sur une carte micro SD, et les visionner à votre endroit de villégiature sur la TV HD via le stick MK802 IIIS.

Autres utilisations sympa :

  • brancher le stick sur un projecteur vidéo (pour peu qu’il dispose d’une connectique HDMI), ça se trimballe facilement sans prendre de place et sert aussi très bien pour les soirées vidéo entre potes. Archos Player fonctionne sans aucun soucis sur le MK802 IIIS
  • se faire un “news wall” en utilisant le MK802 IIIS avec un moniteur non utilisé : on configure l’écran d’accueil avec des widgets Facebook, Twitter, Gmail etc et on suit tout ce qu’il se passe sur un écran dédié

Si par contre il est important pour vous également de jouer, passez votre chemin et précommandez une console Ouya ou un Gamestick. Si par dessus cela, vous désirez également un système permettant la vidéophonie (Skype, GTalk), il faudra considérer le TV Archos Connect.


1 Comment

Dois-je acheter une smart TV ?

Smart TV par ci, Smart TV par là… à se promener dans vos grandes surfaces au rayon TV vous vous demandez si votre bonne vieille TV n’est pas totalement crétine… et vous aussi par la même occasion ! Mais d’abord, c’est quoi une “Smart TV” ?

Consultant fiévreusement le net (Wikipedia par exemple), vous apprendriez que “une télévision connectée [Smart TV] est une télévision raccordée, directement ou indirectement, à Internet afin de fournir un ensemble de services aux téléspectateurs. La télévision, depuis son invention, n’a toujours été qu’un terminal de réception. Connecté, le téléviseur devient également émetteur.” Okééééééééééééé, mais encore ? Lisant plus loin la définition vous apprendriez qu’une Smart TV s’articule autour de 3 types de services :

  • la navigation :  tout simplement votre TV intègre un browser web (oui, ce machin qui vous sert à lire cet article) qui vous permet de surfer depuis votre sofa

    Browser web sur TV LG

  • la vidéo : pensez Youtube ou Dailymotion, ensuite pensez “catch up TV” (revoir les programmes des derniers 7 jours d’ARTE par exemple), et finalement “Video on Demand” ou VoD (commander et voir des films ou séries quand vous le voulez). Si vous êtes clients Belgacom TV ou autre fournisseur de TV digitale en Belgique, le concept de Catch Up TV et de VoD ne devrait pas vous être inconnu

    Service de catch up TV sur une smart TV Philips

  • les applications : si vous avez un smartphone ou une tablette, vous connaissez ces fameux “app stores” depuis lesquels vous pouvez choisir puis installer des applications. Les domaines sont variés, depuis les services météo, les jeux, la liaison avec votre vie online (facebook, instagram, web photo albums et autres), les messageries (skype et compagnie  jusqu’à la commande de pizzas.

    Un “app store” sur Smart TV

Et pourquoi que les fabricants de TV, après nous avoir cassé les pieds (et la bourse) avec les TV plasmas, les TV LCD, puis les LEDs, la HD-ready, la HD et la 3D veulent vous convaincre d’avoir une TV connectée ? En simplifiant, nous pourrions mettre 3 raisons en avant :

  1. un fabricant de TV qui désirait ajouter une nouvelle fonction à son appareil n’avait jusqu’ici d’autre choix que de sortir un nouveau modèle. La Smart TV étant connectée, il est donc possible pour le fabricant de mettre à jour votre TV via internet pour lui ajouter cette nouvelle fonction (à moins bien entendu que cette nouvelle fonction ne nécessite une modification des composants électroniques de votre appareil – votre TV ne va pas se transformer en appareil à croque monsieur simplement par une mise à jour de son logiciel)
  2. les fabricants de TV se sont tout doucement senti menacés par la pénétration des ordinateurs personnels, des smartphones et autres tablettes. Tous ces appareils permettent d’une manière ou d’une autre de visionner des films, de voir la TV digitale et bien entendu de consommer votre vie online. Pourquoi attendre le journal télévisé de 20h pour connaitre la météo de la semaine si en 2 clicks vous l’avez sur votre smartphone ? En élargissant les fonctions de votre TV, en la rendant “intelligente” et “interactive”, ils espèrent pouvoir remettre la lucarne au milieu de votre vie et de votre famille, comme dans le temps
  3. Les applications que l’on peut installer sur une TV, les services de VoD, etc, tout simplement sont des sources nouvelles de revenu pour ces fabricants.

OK, tout cela se tient, non ? En fait, ça semble même génial, non ? Vous êtes en train de vous dire qu’il vous FAUT une Smart TV sans quoi vous allez rater le tournant du 3ème millénaire (en espérant du même coup garder une certaine longueur d’avance sur vos enfants qui déjà à 7 ans semblent avoir un dialogue privilégié avec tout ce qui fait bip ou tuuuut).

Oui, et en fait non.

Non, car :

  • vous vous foutez complètement de tout cela. Un ordi à la maison, c’est bon, on ne va pas en rajouter encore des couches.
  • vous êtes déjà abonné Belgacom TV, Telenet ou Voo et les services offerts sont déjà bien assez complets pour vous. Il est même possible que vous ne soyez pas encore allé jusqu’au bout des services offerts par ces box
  • vous avez déjà un système de type XBox, Playstation 3, Apple TV ou autre connecté à votre TV et qui vous permet de surfer sur le web, de voir des clips sur Youtube ou d’avoir des services de VoD
  • vous avez déjà une Smart TV, et vous ne le savez pas. Si vous avez changé de TV ces 12 derniers mois, il est plus que probable que votre TV soit “Smart”. Dépoussiérez le mode d’emploi, juste pour voir…
  • vous avez découvert qu’il existe des petits gadgets de la taille d’une clé USB qui se pluggent dans un port HDMI de votre TV, qui coûtent moins que 70 balles et vous permettent de faire tourner un système Google Android complet sur votre TV (le même système qui tourne sur les smartphones ou tablettes Android), aussi pourquoi avoir besoin d’une TV intelligente ? Exemple ici avec le Rikomagic MK802III S (je le mentionne pour en avoir un, un petit test de celui-ci viendra plus tard sur ces pages)
  • votre TV a déjà une petite connexion USB qui permet de lui brancher un

Oui, car :

  • vous vous dites qu’avoir Skype sur la TV ce serait beaucoup plus sympa que sur le petit écran de votre ordi.
    Attention cependant… La caméra n’est souvent pas fournie et doit être achetée à part, et il ne s’agit pas d’utiliser une webcam low cost, tut tut tut, votre fabricant de TV vous a concocté un modèle bien spécial coûtant juste un pont. Si skype+TV est votre besoin absolu, avant de faire le grand saut considérez les alternatives telle que la
    Logitech TV Cam HD – un peu chère mais ne nécessite pas de changer de TV, ultra simple d’emploi (vos parents/grand parents pourraient l’utiliser aussi) et fonctionnera avec toute nouvelle TV que vous achèterez dans le futur. Ou alors considérez l’Archos TV Connect qui pour le même prix que la Logitech ci-dessus vous permettra de faire tourner des applications Android (dont des jeux) en plus.
  • vous vous dites qu’il serait temps de pouvoir plus facilement regarder toutes ces photos et vidéos que vous avez prises avec votre caméra/appareil photo et qui sont stockées sur votre ordinateur. Votre TV pour ceci devra être compatible “DNLA/UPnP” et votre ordinateur devra jouer le rôle de “serveur de médias” (voir des solutions telles que Twonky, TVersity, Sofaplay, etc. Alternative à la Smart TV : l’ajout d’un petit boitier externe qui se connecte à la TV et au réseau de votre maison (et donc à votre PC) comme par exemple ceci. Allez faire un tour chez Mediamarkt ou à la FNAC, ils vendent pas mal de ces petits boitiers pas chers.
  • vous voulez profiter des services de type HbbTV (je ne vous l’avais pas encore sorti celui-là). Le HbbTV est synonyme de “Hybrid Broaband Broadcast TV”. Il s’agit d’un nouveau standard européen dédié aux téléviseurs connectés. Il permet d’enrichir le flux traditionnel de contenus (càd les chaînes TV) par des contenus interactifs, indépendamment de la marque du téléviseur. Concrètement, le téléspectateur voit apparaître sur son écran une notification placée en bas à droite ou en haut à droite de son écran qui lui demande d’appuyer sur un bouton de sa télécommande pour obtenir plus d’informations sur le sujet regardé. A nouveau si vous êtes l’abonné d’un service de TV digitale en Belgique vous pourrez faire le rapprochement.
    Attention cependant… ce standard est toujours assez récent et en est toujours quasi à un stade expérimental. Si vous regardez les chaines TV au travers d’une box (tel le décodeur Belgacom TV ou Telenet ou …) ça ne marchera pas. Ce service ne fonctionne que si vous regardez des chaines TV grâce au tuner de la TV. Bref, on oublie. Si si, oubliez, on en reparlera dans 2 ans.
  • vous êtes sûr que ça doit être méga cool de pouvoir commander sa TV en faisant de grands mouvements des mains, voir jouer à Angry Birds en utilisant vos mains comme avec un Xbox Kinect. Hé bien non, désolé de vous décevoir mais commander sa TV en faisant des grands gestes c’est ridicule, ça fonctionne une fois sur 2 et attraper votre télécommande pour pousser un bouton est toujours beaucoup plus rapide. Allez, une petite démo pour le plaisir :

Bref, mon petit conseil : si vous devez changer de TV, concentrez-vous sur la qualité de la dalle LCD/Plasma, sa taille, le design de l’appareil, le nombre de connecteurs (HDMI, SCART, DVI, USB, etc), la luminosité de l’écran, son taux de rafraîchissement etc mais ne vous laissez pas attirer par le chant fausset des sirènes vous ventant les extraordinaires services intelligents de l’appareil. Dans la majorité des cas ils feront double emploi avec un appareil que vous avez déjà chez vous et ne doivent certainement pas être l’élément principal de décision pour votre achat. Et si vous ne devez pas changer de TV mais désirez obtenir plus d’elle que la réception des canaux TV, il existe tout un ensemble de petites solutions allant du pas cher du tout au mon Dieu mon banquier va me tuer qui vous donneront entière satisfaction (stick mémoire USB, Roku, Slingbox, Apple TV, Android Stick, Xbox, PS3/PS4, Logitech Revue/Google TV, Popcorn Hour C300, etc).